La Cour

Cette magnifique résidence dispose d’une vue directe sur le « vicinato », la seule cour en commun où les familles aimaient se rencontrer pour passer leur journée.

« Le « vicinato » permettait l’entrée dans tous les foyers, chacun avec sa propre porte. En été le vicinato était comme une grande maison partagée, dans laquelle les gens, dejà en début de matinée, nettoyaient les amandes, les épis de maïs pour les mettre à sècher au soleil sur des parties plates ou sur des toiles […] Mais c’était aussi le lieu où s’échangeaient  rumeurs et ragots sur le voisinage » (Antonio D’Ercole – Voci di Sassi, 2002)